LES CHRONIQUES DE BIDFOLY
Bienvenue sur le Forum "LES CHRONIQUES DE BIDFOLY"


ART, CULTURE & LOISIRS, ENVIRONNEMENT & BIODIVERSITE, FAUNE & FLORE, INFORMATIQUE & LOGICIELS GRATUITS
 
AccueilPortailPublicationsFAQS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Mauvaise nouvelle pour les diesels : le contrôle technique sera encore plus sévère en 2019 ! By DETOURS
Aujourd'hui à 22:52 par le.cricket

» Ce robot-camion peut construire votre maison en trois jours ! Par Joseph de Carme
Aujourd'hui à 22:28 par le.cricket

» Ce petit crustacé pourrait bien faire baisser les prix à la pompe ! Par Robin Ecoeur
Aujourd'hui à 21:52 par le.cricket

» C’est officiel, les livraisons par drone arrivent en Europe dès 2019 ! Par Hilaire Picault
Aujourd'hui à 21:23 par le.cricket

» Cet oiseau se nourrit sur le ventre d’un requin (vidéo) By Jack35
Aujourd'hui à 20:52 par le.cricket

» Plus de 10 000 M2 d’images et de vidéos projetées illuminent le front de mer de Chicago (vidéo) By Jack35
Aujourd'hui à 20:32 par le.cricket

» Menaces sur les pins millénaires du Chili (vidéo) By Jack35
Aujourd'hui à 20:08 par le.cricket

» Le saviez-vous?Pourquoi les couvertures des livres français sont-elles si sobres ?
Aujourd'hui à 8:54 par Dagobert

» Pan pan cul cul
Aujourd'hui à 8:40 par Dagobert

» L'invitation
Aujourd'hui à 8:36 par Dagobert

» Les clous Lefort
Aujourd'hui à 8:16 par Dagobert

» L’image du jour : Strasbourg, France (vidéo) By Jack35
Aujourd'hui à 8:16 par le.cricket

» PENSEES, CITATIONS & PROVERBES : L'EPHEMERIDE
Aujourd'hui à 8:06 par le.cricket

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : La nuit des temps - La vengeance est un plat qui se mange froid
Aujourd'hui à 7:50 par le.cricket

» Les Chroniques du Jour : ça s'est passé un 13 Décembre
Aujourd'hui à 7:35 par le.cricket

» Ce mapping impressionnant donne vie à la célèbre pyramide Mayas de Kukulcán au Mexique ! By Thomas R.
Hier à 23:24 par le.cricket

» 20 images percutantes sur la pollution plastique qui vont vous faire réfléchir ! By Ipnoze.com
Hier à 22:57 par le.cricket

» 22 photographes qui ont été si chanceux que leurs clichés en disent plus long que les paroles ! By Ipnoze.com
Hier à 22:08 par le.cricket

» Cent marathons en cent jours: une course éperdue pour l’eau (vidéo) By Jack35
Hier à 21:14 par le.cricket

» Le Musée de Dakar, vitrine de l’art africain (vidéo) By Jack35
Hier à 20:26 par le.cricket

» Les scientifiques identifient un vaste écosystème souterrain contenant des milliards de micro-organismes (vidéo) By Jack35
Hier à 19:18 par le.cricket

» Guatemala : jets de boules de feu comme tradition religieuse (vidéo) By Jack35
Hier à 18:44 par le.cricket

» La comète Wirtanen sera visible avec des jumelles le 16/12/18 (vidéo) By Jack35
Hier à 18:34 par le.cricket

» Allemagne : Elvis s’invite sur les feux de signalisation (vidéo) By Jack35
Hier à 17:23 par le.cricket

» L’image du jour : Le golfe de Thaïlande (vidéo) By Jack35
Hier à 8:46 par le.cricket

» Intéressant Le saviez-vous?Les hindous vénèrent plus de 33 millions de dieux !
Hier à 8:30 par Dagobert

» PENSEES, CITATIONS & PROVERBES : L'EPHEMERIDE
Hier à 8:29 par le.cricket

» bonne question !
Hier à 8:26 par Dagobert

» c'est marrant
Hier à 8:24 par Dagobert

» blondes en ballade
Hier à 8:20 par Dagobert

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : Avoir l'air d'un accident de chemin de fer - Avoir un polichinelle dans le tiroir
Hier à 8:07 par le.cricket

» Les Chroniques du Jour : ça s'est passé un 12 Décembre
Hier à 7:36 par le.cricket

» Le photographe Ray Collins rend hommage à la beauté des vagues avec des clichés envoûtants ! By Claire L.
Mar 11 Déc - 23:18 par le.cricket

» Le Penny chanceux sur Mars (vidéo) By Jack35
Mar 11 Déc - 22:40 par le.cricket

» Burundi – Crocodiles : l’État veut repeupler ses parcs en mettant sur pied de nouveaux élevages (vidéo) By Jack35
Mar 11 Déc - 22:07 par le.cricket

» Afrique du Sud : les cimetières étouffent (vidéo) By Jack35
Mar 11 Déc - 21:37 par le.cricket

» Le Slow-Can-You-Go : La courses des chevaux d’Hokkaido au Japon (vidéo) By Jack35
Mar 11 Déc - 20:35 par le.cricket

» Le saviez-vous?
Mar 11 Déc - 8:36 par Dagobert

» renfort policier autour de l'Elysée
Mar 11 Déc - 8:28 par Dagobert

» ahahah !
Mar 11 Déc - 8:25 par Dagobert

» L’image du jour : La vallée d’Abava, Lettonie (vidéo) By Jack35
Mar 11 Déc - 8:25 par le.cricket

» PENSEES, CITATIONS & PROVERBES : L'EPHEMERIDE
Mar 11 Déc - 8:16 par le.cricket

» Sortie de bar
Mar 11 Déc - 8:12 par Dagobert

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : Se presser le citron - Suppôt de Satan
Mar 11 Déc - 8:00 par le.cricket

» Les Chroniques du Jour : ça s'est passé un 11 Décembre
Mar 11 Déc - 7:46 par le.cricket

» 21 photos renversantes de tribus isolées du monde entier ! By Ipnoze.com
Lun 10 Déc - 22:56 par le.cricket

» L’Europe planche sur un avion écolo en forme d’anneau ! Par Hilaire Picault
Lun 10 Déc - 21:44 par le.cricket

» Google invente le premier taxi autonome (et on s’y ennuie à mourir) Par Robin Ecoeur
Lun 10 Déc - 20:54 par le.cricket

» Ces artistes redessinent les routes pour protéger les piétons ! Par Hilaire Picault
Lun 10 Déc - 20:31 par le.cricket

» Musée de la Marine : Au cœur d’une métamorphose / Épisode 06 / Saison 01. By Jack35
Lun 10 Déc - 19:07 par le.cricket

» Sous la banquise de l’Antarctique un univers coloré et plein de vie ! By Jack35
Lun 10 Déc - 18:56 par le.cricket

» Le son du vent martien (vidéo) By Jack35
Lun 10 Déc - 17:42 par le.cricket

» « Je voulais un étalon à la maison » : cette Anglaise fête ses quinze ans de mariage avec son cheval (By Secretsnews)
Lun 10 Déc - 17:26 par le.cricket

» Incroyable ! Cet éleveur produit du cuir sans tuer ses vaches …Par Heudebert (Secretnews)
Lun 10 Déc - 17:10 par le.cricket

» Terre depuis l’espace : Chachani, Pérou (vidéo) By Jack35
Lun 10 Déc - 16:53 par le.cricket

» Le saviez-vous?Sapin en plastique ou vrai sapin?
Lun 10 Déc - 8:28 par Dagobert

» L’image du jour : Réserve nationale de Paracas et des îles Ballestas, Pérou (vidéo) By Jack35
Lun 10 Déc - 8:19 par le.cricket

» pour ou contre?
Lun 10 Déc - 8:14 par Dagobert

» l'overdose
Lun 10 Déc - 8:08 par Dagobert

» PENSEES, CITATIONS & PROVERBES : L'EPHEMERIDE
Lun 10 Déc - 8:08 par le.cricket

» Le chauffeur de taxi
Lun 10 Déc - 8:01 par Dagobert

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : Prendre une biture - Plus royaliste que le roi
Lun 10 Déc - 7:56 par le.cricket

» Les Chroniques du Jour : ça s'est passé un 10 Décembre
Lun 10 Déc - 7:43 par le.cricket

» Des biologistes marins nomment des nouvelles espèces découvertes en référence aux personnages de Game of Thrones ! By Jean-Jerrold Pierre
Dim 9 Déc - 23:16 par le.cricket

» Une « prison à baleines » découverte en Russie témoigne de la réalité du commerce illégal des cétacés ! By Thomas Boisson
Dim 9 Déc - 22:31 par le.cricket

» Cet arachnide minuscule à tête de lapin noir est bien réel ! By Stéphanie Schmidt
Dim 9 Déc - 22:09 par le.cricket

» Le Puits du Sarlacc, ou l’histoire de l’énorme grotte du Canada ! By NICK (fredzone.org)
Dim 9 Déc - 21:23 par le.cricket

» Le scooter électrique le plus attendu de l’année, c’est ce quad urbain ! Par Hilaire Picault
Dim 9 Déc - 20:18 par le.cricket

» Tendance de l’hiver : partir en randonnées anti-déchets ! Par Hilaire Picault
Dim 9 Déc - 19:45 par le.cricket

» Fini le plastique, cette bouteille connectée vous indique où trouver de l’eau ! Par Joseph de Carme
Dim 9 Déc - 18:36 par le.cricket

» Des scientifiques tombent sur une étrange planète «ballon» au fin fond de l’espace (vidéo) By Jack35
Dim 9 Déc - 18:20 par le.cricket

» Les ailes de ce perce-oreille sont une prouesse de la nature (vidéo) By Jack35
Dim 9 Déc - 17:29 par le.cricket

» Et si on allait à l’école en pédalant ? (vidéo) By Jack35
Dim 9 Déc - 17:10 par le.cricket

» Une nouvelle simulation met en lumière les trous noirs supermassifs en spirale (vidéo) By Jack35
Dim 9 Déc - 16:46 par le.cricket

» 33 photos magiques d’animaux qui prouvent que les forêts enchantées existent en Finlande ! By Ipnoze.com
Dim 9 Déc - 12:17 par le.cricket

» 20 tatouages fantastiques qui donnent vie aux taches de naissance et cicatrices ! By Ipnoze.com
Dim 9 Déc - 11:09 par le.cricket

» Le Saviez-Vous ? Les étoiles de mer peuvent faire repousser leurs bras. Et un seul bras peut régénérer tout un corps !
Dim 9 Déc - 9:43 par le.cricket

» Manifestation à paris.....
Dim 9 Déc - 9:38 par le.cricket

» Renfort policier autour de l'Elysée.....
Dim 9 Déc - 9:34 par le.cricket

» Le réveillon.....
Dim 9 Déc - 9:31 par le.cricket

» L'image du Jour : LE MEGALODON, LE PLUS GRAND REQUIN QUI AIT EXISTÉ … OU QUI EXISTE ENCORE ? (Vidéo) By Lama Faché
Dim 9 Déc - 9:22 par le.cricket

» PENSEES, CITATIONS & PROVERBES : L'EPHEMERIDE
Dim 9 Déc - 9:10 par le.cricket

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : Le chant du cygne - Laisser en plan
Dim 9 Déc - 8:55 par le.cricket

» Les Chroniques du Jour : ça s'est passé un 9 Décembre
Dim 9 Déc - 8:22 par le.cricket

» Les crevettes zombies font le mort pour éviter d’être mangées ! By Jack35
Sam 8 Déc - 23:17 par le.cricket

» Première en France : 100 000 € d’amende pour un paquebot pollueur ! Par Hilaire Picault
Sam 8 Déc - 22:57 par le.cricket

» Une startup israélienne invente un nouveau carburant… à l’eau ! (vidéo) Par Robin Ecoeur
Sam 8 Déc - 22:23 par le.cricket

» Combat entre une pieuvre et un poisson-globe à épines ! By Jack35
Sam 8 Déc - 22:05 par le.cricket

» Lyon, capitale des Lumières : morceaux choisis (vidéo) By Jack35
Sam 8 Déc - 21:53 par le.cricket

» La dépouille d’un enfant avec d’étranges ossements dans la bouche découverte en Pologne (vidéo) By Jack35
Sam 8 Déc - 21:34 par le.cricket

TalentsFM

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
ZEBULON.FR - Téléchargements

Partagez | 
 

 Une négociation historique pour protéger les océans s’ouvre à l’ONU ! Par Lorène Lavocat (Reporterre)

Aller en bas 
AuteurMessage
le.cricket
Admin
Admin
avatar

Messages : 29709
Date d'inscription : 23/09/2010
Age : 67
Localisation : Mont de Marsan - 40000 - France

MessageSujet: Une négociation historique pour protéger les océans s’ouvre à l’ONU ! Par Lorène Lavocat (Reporterre)   Mer 5 Sep - 23:13

Une négociation historique pour protéger les océans s’ouvre à l’ONU !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour la première fois, une négociation visant l’élaboration d’un traité pour protéger les deux tiers de nos océans s’ouvre ce mardi 4 septembre au siège des Nations unies, à New York. L’objectif est d’enrayer le rapide déclin de la biodiversité marine. Reporterre vous présente les 5 clés de la discussion.

Qu’est-ce qui n’appartient à personne, mais que tout le monde convoite ? Un trésor, répondrez-vous, et vous aurez raison. Berceau de la vie, la haute mer recouvre la moitié de notre planète, abrite une biodiversité exceptionnelle et encore largement méconnue, fournit protéines, énergie et minéraux, absorbe la chaleur, stocke plus d’un quart des émissions de carbone liées aux activités humaines, produit près de la moitié de l’oxygène que nous respirons… mais ne bénéficie d’aucune protection, ou si peu.
Pour remédier à ce vide juridique abyssal, une seule solution : la négociation ! Après plus de dix ans de discussions au sein de l’ONU, une conférence intergouvernementale s’ouvre enfin à New York ce mardi 4 septembre. Pendant deux semaines, diplomates, experts et représentants des États vont plancher sur un futur traité pour la haute mer, aussi appelée « eaux internationales », car se trouvant au-delà des zones économiques exclusives (ZEE) des pays. L’objectif est de s’accorder, d’ici à 2020, sur « un instrument juridiquement contraignant sur la conservation et l’utilisation durables de la biodiversité marine dans les zones situées au-delà des juridictions nationales », stipule la résolution onusienne.
« L’actuel système de gouvernance de la haute mer est faible, fragmenté et inadapté pour répondre aux menaces qui pèsent désormais sur nous au XXIe siècle en conséquence du changement climatique, de la pêche illicite et de la surpêche, de la pollution plastique et de la perte des habitats, résume Peggy Kalas, coordinatrice de la High Seas Alliance, un réseau constitué de plus de 40 ONG. Il s’agit là d’une occasion historique de protéger la biodiversité et les fonctions de la haute mer par des engagements juridiquement contraignants. »
Car depuis l’adoption de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer en 1982, peu a été fait au niveau mondial pour nos océans. La cause de la planète bleue semblait perdue dans les méandres de la diplomatie mondiale… jusqu’à aujourd’hui. Alors, énième raout international ou occasion historique ? Voici, en cinq points, ce que l’on peut attendre de ces négociations.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Berceau de la vie, la haute mer recouvre la moitié de notre planète, et représente les deux-tiers des océans.

1. Un « accord de Paris » pour les océans
« Il y a 30 ans, on ne connaissait rien de la haute mer, remarque Glen Wright, chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri). Depuis une décennie, on découvre un grand potentiel de biodiversité, des écosystèmes marins extrêmement riches. Mais il reste tant à faire : on connait moins bien nos océans que la surface de la lune. » Chaque année, 2.000 nouvelles espèces, dont 150 poissons, sont décrites. Malgré cela, seuls 5 % de nos océans auraient été explorés de façon systématique, souligne le rapport Census of Marine Life.
Sous l’effet conjugué des pressions humaines — pêche, extractivisme, changement climatique, acidification des océans — cette biodiversité est gravement menacée. Parmi les poissons pélagiques de grande pêche comme les thons, espadons, sardines, requins, il ne resterait que 10 % de la biomasse présente au début du XXe siècle. Et « nombre d’êtres vivants disparaissent avant qu’on les ait découverts », ajoute le chercheur. D’où l’urgence d’agir, comme l’expliquait à Reporterre le juriste Julien Rochette en 2016.
« C’est la première fois que 141 pays se mettent à la table des négociations, relève Peggy Kalas. Il n’y a pas encore d’entente sur les mesures à prendre, mais il y a un consensus quant à l’urgence d’agir. » Après de longues années de discussion, des États au départ très réticents, comme la Russie ou les États-Unis, seront finalement présents à New York. Rien ne dit qu’ils signeront le traité final, mais c’est un premier pas essentiel, d’après la militante. « Il n’y a plus d’excuse, nous avons les informations, nous avons l’occasion d’agir… nous ne pouvons pas la manquer. »
Un avis partagé par Sandra Schöttner, de Greenpeace International : « Aujourd’hui, il n’existe que des règlementations régionales, ou concernant certaines activités. Il nous faut un accord global, transversal, sous l’égide de l’ONU. Les États doivent se mettre d’accord, non seulement sur comment exploiter les océans, mais sur comment les protéger. » Faudra-t-il passer par une « OMO » (Organisation mondiale des océans) ? « Certains pays y sont farouchement opposés, mais il faudra qu’il y ait des processus et des responsabilités claires, et peut-être un Secrétariat onusien spécifique… on n’en est cependant pas encore là. »

2. Des aires marines protégées
Pour endiguer le déclin de la biodiversité marine, associations et chercheurs mettent en avant les aires marines protégées (AMP). En France, 22 % des eaux sont couvertes par ce type de zones, où les activités humaines (pêche, extraction minière ou pétrolière) sont limitées, voire bannies. Mais au-delà des 200 milles marins (environ 370 km), il n’existe pour l’heure aucun mécanisme permettant de créer une AMP.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Seul 1% de la haute mer est couverte par une aire marine protégée.
« Il existe des zones où l’on ne pêche pas, mais où l’on peut mener des explorations minières, et où des cargos peuvent passer, précise Mathieu Colléter, de l’ONG Bloom. Il faut un outil transectoriel et global. » Moins de 1 % de la haute mer fait partie d’une AMP proprement délimitée : une est située dans l’Antarctique, et l’autre dans l’Atlantique Nord.
« Ces AMP permettent de créer des refuges pour les espèces migratrices, et contribuent à renforcer la résilience de l’océan face au changement climatique et à l’acidification », souligne Peggy Kalas. Une étude de chercheurs franco-portugais, publiée cet été sur le site Frontiers in Ecology and the Environment, montre que l’abondance et la biomasse des espèces ciblées étaient jusqu’à trois fois plus élevées dans les aires protégées que dans celles non protégées.
Dans un appel lancé en mai dernier dans la revue Nature, des scientifiques affirment qu’au moins 30 % des océans doivent être couverts par une aire protégée afin d’éviter une extinction massive de la vie marine. Actuellement, elles concernent moins de 7 % des mers. Mais il ne suffit pas de décréter une AMP : pour qu’elle soit efficace, elle doit être « interdite à l’activité commerciale, avoir une superficie d’au moins 100 kilomètres carrés, être permanente et physiquement isolée des zones non protégées par des eaux profondes ou du sable, et enfin que ces protections soient contrôlées et appliquée. »
Mais de là à créer une Agence mondiale des aires marines protégées, le chemin est encore long. « Certains pays, comme l’Union européenne ou la Nouvelle-Zélande, poussent pour une conservation accrue, explique Glen Wright. Mais d’autres sont très réticents à la mise en place de nouvelles règles, dont les États-Unis, le Japon ou la Russie. »

3. Un cadre pour l’accès aux ressources génétiques

La biodiversité marine fait l’objet d’un nombre croissant de dépôts de brevets. Du cachalot au phytoplancton, aucun organisme n’échappe à la biopiraterie. Une équipe de chercheurs s’est penchée sur ce phénomène, et a notamment constaté que la moitié des séquences génétiques brevetées l’était par le géant allemand de la chimie BASF. Leur étude, publiée en juin dans la revue Science Advances, tire la sonnette d’alarme, alors que le marché mondial de la biotechnologie marine devrait atteindre 6,4 milliards de dollars d’ici 2025, et couvre un large champ d’applications commerciales pour les industries pharmaceutique, chimique et des biocarburants.
Entré en vigueur en 2014, le Protocole de Nagoya « sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation » ne concerne que les ressources génétiques terrestres. Résultat, nombre d’entreprises se sont engouffrées dans la brèche. Mais certains pays s’en sortent mieux que d’autres : d’après l’étude, l’Allemagne, les États-Unis et le Japon sont à eux trois à l’origine des trois quarts des brevets déposés, et on atteint 98 % en additionnant les 10 premiers États. « De nombreux pays sont préoccupés par le fait qu’ils ne bénéficieront pas de la recherche sur les espèces de haute mer et qu’ils risquent de passer à côté de nouvelles ressources génétiques marines potentiellement importantes, par exemple des ressources susceptibles de contribuer au développement de nouveaux médicaments, nutraceutiques [alicaments] ou à d’autres fins », explique la High Seas Alliance dans un communiqué. La lutte contre la biopiraterie sera donc l’un des enjeux essentiels — et non consensuels — de ces négociations.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Trois pays sont à l’origine des trois-quarts des brevets déposés sur des ressources génétiques marines.

4. Une meilleure règlementation de la pêche et des activités extractives

Si les négociations ne devraient pas directement aborder la question de la pêche, elles pourraient aboutir à un renforcement des études d’impact environnemental et à une meilleure coopération entre les instances de régulation de la pêche déjà existantes.
C’est du moins ce que souhaite Mathieu Colléter : « Plusieurs États comme la Corée du Sud, le Japon ou Taïwan aimeraient que cette activité soit exclue des discussions, au prétexte qu’il existe déjà de nombreuses organisations régionales de gestion des pêches, regrette-t-il. Seulement, il existe de grosses lacunes dans ces dispositifs, certaines régions ou certaines espèces n’étant couvertes par aucun règlement. »
Or, la pêche en haute mer s’est considérablement développée ces dernières années, avec des impacts significatifs sur la biodiversité marine. Selon le rapport sur la situation de la pêche et de l’aquaculture dans le monde publié en 2018 par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), un tiers des espèces commerciales de poissons sont pêchées à un niveau non durable. L’étude note également que « la situation semble particulièrement grave pour certaines espèces, notamment migratoires, qui sont pêchées partiellement ou uniquement en haute mer ».

Autre enjeu crucial : les activités extractives. Car comme le racontait Reporterre, la ruée minière vers les fonds océaniques a commencé. Thallium, cobalt, manganèse, nickel, or… alors que les gisements terrestres s’épuisent, États et industriels s’intéressent de très près aux ressources océaniques.
« Les eaux internationales regroupent à la fois la haute mer, c’est-à-dire les colonnes d’eau situées au-delà de 200 milles marins des côtes, mais également les fonds et les sous-sols océaniques, qu’on appelle la Zone, explique Glen Wright. Cette Zone est gérée par l’Autorité internationale de fonds marins (AIFM), un organe créé par la Convention des Nations unies sur le droit de la mer ». Cette Autorité est censée garantir le statut de bien commun de ces fonds, « dans l’intérêt de l’humanité tout entière ». Mais elle a d’ores et déjà accordé une vingtaine d’autorisations à des États et à des compagnies minières privées d’explorer les fonds marins internationaux, principalement dans le Pacifique.


5. Une prise en compte des effets du changement climatique

« La fonction essentielle que remplit l’océan en matière d’atténuation du changement climatique, qui inclut l’absorption de 90 % de l’excès de chaleur et de 26 % de l’excès de dioxyde de carbone produit par l’homme, a eu un effet dévastateur sur l’océan même », écrit la High Seas Alliance. L’excès de carbone acidifie les eaux, menaçant la santé de nombreuses espèces, dont le plancton, au fondement de la chaîne alimentaire maritime. L’augmentation de la température des océans a pour conséquence le déplacement des espèces et la réduction du taux d’oxygène dissous, mettant à mal la survie d’espèces, notamment dans les profondeurs.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les océans absorbent près de 90 % de l’excès de chaleur et 26 % de l’excès de dioxyde de carbone produit par l’homme.

Même si les négociations ne portent pas sur la lutte contre le changement climatique, « en gérant la multitude d’autres facteurs de stress d’origine humaine qui s’exercent sur lui, il devrait être possible de renforcer sa résilience au changement climatique et à l’acidification », espèrent donc les ONG. « En renforçant les océans, nous renforçons notre résilience globale à la crise climatique », résume Peggy Kalas.
Cette première session new-yorkaise, du 4 au 17 septembre, devrait permettre de poser clairement les enjeux, les points de tension et les consensus. Elle sera suivie de deux sessions en 2019, puis d’une en 2020, date à laquelle le futur traité de la haute mer devrait être signé.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
le.cricket vous salue bien !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bidfoly.com/
 
Une négociation historique pour protéger les océans s’ouvre à l’ONU ! Par Lorène Lavocat (Reporterre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des gestes au quotidien pour protéger la nature
» Cherche tuto pour protéger application avec mot de passe
» filtre pour protéger le FZ 200 ?
» [Duneton, Claude] Petit Louis, dit XIV
» patch pour serie 5000 super

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES CHRONIQUES DE BIDFOLY :: SCIENCES, TECHNIQUES, VOYAGES :: LE MONDE DE LA MER-
Sauter vers: