LES CHRONIQUES DE BIDFOLY
Bienvenue sur le Forum "LES CHRONIQUES DE BIDFOLY"


ART, CULTURE & LOISIRS, ENVIRONNEMENT & BIODIVERSITE, FAUNE & FLORE, INFORMATIQUE & LOGICIELS GRATUITS
 
AccueilPortailPublicationsFAQS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Sujets similaires
Derniers sujets
» Hybrids : le court-métrage hallucinant où les poissons ont fusionné avec les déchets ! By Thomas R.
Hier à 23:22 par le.cricket

» Ces photos montrent la beauté envahissante de la nature ! By Yolanda
Hier à 22:39 par le.cricket

» La vie secrète des animaux sans le regard de l’homme ! By Ambre Leclerc
Hier à 22:16 par le.cricket

» Un puissant séisme révèle des montagnes cachées dans le manteau terrestre (vidéo) By Jack35
Hier à 21:16 par le.cricket

» A cause de sa malformation cardiaque, ce bébé tortue albinos devient une star (vidéo) By Jack35
Hier à 20:09 par le.cricket

» Le gaur est l’un des plus gros animaux terrestres (vidéo) By Jack35
Hier à 18:54 par le.cricket

» L’odyssée Jovienne de Juice (vidéo) By Jack35
Hier à 18:18 par le.cricket

» Au Japon, 10 000 hommes presque nus se rendent au Naked Festival pour attraper un porte bonheur (vidéo) By Jack35
Hier à 17:08 par le.cricket

» La planète neuf ne pourrait pas réellement être une planète (vidéo) By Jack35
Hier à 16:39 par le.cricket

» Le saviez-vous?Un singe serait meilleur en bourse qu’un trader
Hier à 8:40 par Dagobert

» comme il a changé !!!
Hier à 8:32 par Dagobert

» haut les mains !
Hier à 8:22 par Dagobert

» Stoïcisme
Hier à 8:19 par Dagobert

» L’image du jour : Ushuaia, Argentine (vidéo) By Jack35
Hier à 8:04 par le.cricket

» PENSEES, CITATIONS & PROVERBES
Hier à 7:55 par le.cricket

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : Les boeufs-carottes - L'effet papillon
Hier à 7:36 par le.cricket

» Les Chroniques du Jour : ça s'est passé un.....20 février
Hier à 7:20 par le.cricket

» La Grande Barrière de corail vient d’être touchée par une masse d’eau polluée visible depuis l’espace ! Par Jonathan Paiano
Mar 19 Fév - 23:22 par le.cricket

» En France, ces bénévoles viennent en aide aux tortues marines (Vidéo) By MrMondialisation
Mar 19 Fév - 22:36 par le.cricket

» C’est voté : le freinage d’urgence autonome sera obligatoire en 2020 ! By DETOURS
Mar 19 Fév - 21:57 par le.cricket

» Voici à quoi pourrait ressembler la première moto électrique de Tesla ! Par Robin Ecoeur
Mar 19 Fév - 21:22 par le.cricket

» Bien vu : des sacs à dos à LED pour protéger les cyclistes ! Par Amélie Drouet
Mar 19 Fév - 20:13 par le.cricket

» Le plus grand dirigeable du monde bientôt prêt à décoller ! Par Hilaire Picault
Mar 19 Fév - 18:50 par le.cricket

» Joana Vasoncelos grandeur nature à Porto (vidéo) By Jack35
Mar 19 Fév - 18:37 par le.cricket

» Firefox aura bientôt son propre mode Picture in Picture ! By Nicolas JJE
Mar 19 Fév - 17:58 par le.cricket

» Ces personnes n’existent pas : bienvenue dans l’ère des « fake faces » (vidéo) By Jack35
Mar 19 Fév - 17:36 par le.cricket

» Découvrez les images de Paris au Moyen Âge ! By Morgane Espagnet
Mar 19 Fév - 17:16 par le.cricket

» Les cascades d’Iguazú, une merveille de la nature (vidéo) By Jack35
Mar 19 Fév - 16:14 par le.cricket

» Ce chalet miroir crée la polémique à Gstaad, Suisse (vidéo) By Jack35
Mar 19 Fév - 15:59 par le.cricket

» Le saviez-vous?
Mar 19 Fév - 8:20 par Dagobert

» la météo annonce de la pluie !
Mar 19 Fév - 8:17 par Dagobert

» l'évolution de l'homme
Mar 19 Fév - 8:11 par Dagobert

» L’image du jour : La Colombie (vidéo) By Jack35
Mar 19 Fév - 8:10 par le.cricket

» AU SECOURS
Mar 19 Fév - 8:08 par Dagobert

» PENSEES, CITATIONS & PROVERBES
Mar 19 Fév - 7:58 par le.cricket

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : A bride abattue - A la bonne heure
Mar 19 Fév - 7:40 par le.cricket

» Les Chroniques du Jour : ça s'est passé un.....19 février
Mar 19 Fév - 7:25 par le.cricket

» Il transforme un camion en mini-librairie ambulante pour promouvoir la lecture auprès des enfants ! By Victor M.
Lun 18 Fév - 23:23 par le.cricket

» 10 destinations très peu connues où voyager en 2019 ! By TheHuffpost.fr
Lun 18 Fév - 22:56 par le.cricket

» En Russie, la neige est devenue noire (vidéo) By Jack35
Lun 18 Fév - 22:47 par le.cricket

» Les plus vieux arbres de la planète sous les étoiles ! By laboiteverte
Lun 18 Fév - 22:21 par le.cricket

» L’Agence spatiale euro­­péenne veut installer des bureaux sur la Lune en 2030 ! By DETOURS
Lun 18 Fév - 21:49 par le.cricket

» Bientôt des croisières sans CO2 grâce aux paquebots électriques ! Par Hilaire Picault
Lun 18 Fév - 21:18 par le.cricket

» Fast and curious : ils transforment une motoneige en moto tout-terrain ! Par Hilaire Picault
Lun 18 Fév - 20:57 par le.cricket

» Les abeilles dansent moins à cause de l’homme (vidéo) By Jack35
Lun 18 Fév - 19:00 par le.cricket

» Terre vue de l’espace : Les îles Maldives (vidéo) By Jack35
Lun 18 Fév - 18:34 par le.cricket

» Regarder un harpon spatial empaler un débris de l’espace (vidéo) By Jack35
Lun 18 Fév - 18:19 par le.cricket

» « La faute de la lune » au carnaval de Venise 2019 (vidéo) By Jack35
Lun 18 Fév - 17:50 par le.cricket

»  Le saviez-vous?Mourir de rire, c'est possible?
Lun 18 Fév - 8:33 par Dagobert

» une variété à éviter !!!
Lun 18 Fév - 8:28 par Dagobert

» L’image du jour : Rothenburg ob der Tauber, Allemagne (vidéo) By Jack35
Lun 18 Fév - 8:26 par le.cricket

»  le choix
Lun 18 Fév - 8:15 par Dagobert

» PENSEES, CITATIONS & PROVERBES
Lun 18 Fév - 8:12 par le.cricket

» Oups, la bourde.
Lun 18 Fév - 8:11 par Dagobert

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : Se fâcher à propos de bottes - Se brosser le ventre
Lun 18 Fév - 7:44 par le.cricket

» Les Chroniques du Jour : ça s'est passé un.....18 février
Lun 18 Fév - 7:28 par le.cricket

» Les gens avaient l’habitude de commander des « maisons en kit » d’un catalogue Sears du début des années 1900.....By Ipnoze.com
Dim 17 Fév - 23:05 par le.cricket

» Ce brillant court-métrage d’animation résume la folie de l’Homme avec une métaphore parfaite ! By Claire L.
Dim 17 Fév - 21:59 par le.cricket

» Pourquoi la déforestation est une bonne chose ? Explication en vidéo ! By Mrmondialisation
Dim 17 Fév - 20:17 par le.cricket

» Le captage du CO2 : dernier mirage avant la « fin du monde » ? By Mrmondialisation
Dim 17 Fév - 18:49 par le.cricket

» Elle détourne des aliments pour donner vie à des personnages adorables et insolites ! By Victor M.
Dim 17 Fév - 18:01 par le.cricket

» Le conte de l’albatros et de l’algorithme ! By Jack35
Dim 17 Fév - 17:08 par le.cricket

» Une promenade magique dans le Paris de 1890, en vidéo ! By laboiteverte
Dim 17 Fév - 16:04 par le.cricket

» Wars on Kinkade ! By laboiteverte
Dim 17 Fév - 15:51 par le.cricket

» A l’intérieur d’une usine de Playmobils ! By laboiteverte
Dim 17 Fév - 9:31 par le.cricket

» Utilisée à des fins médicales, pour arrêter de fumer… Comment fonctionne l’hypnose ? (vidéo) By Jack35
Dim 17 Fév - 9:15 par le.cricket

» Le chien du plombier !!!
Dim 17 Fév - 8:59 par le.cricket

» ça c'est un scoop !!!
Dim 17 Fév - 8:50 par le.cricket

» C'est pas encore ça....mais on n'en est pas loin !
Dim 17 Fév - 8:45 par le.cricket

» En Floride, un garçon de 13 ans a été arrêté à cause de ses pets excessifs à l’école !
Dim 17 Fév - 8:39 par le.cricket

» L'Image du Jour : La Nature Sauvage Au Kirghizistan ! (vidéo) By BodyAventure
Dim 17 Fév - 8:32 par le.cricket

» PENSEES, CITATIONS & PROVERBES
Dim 17 Fév - 8:06 par le.cricket

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : Pousser le bouchon un peu loin - Prendre le mors aux dents
Dim 17 Fév - 7:52 par le.cricket

» Les Chroniques du Jour : ça s'est passé un.....17 février
Dim 17 Fév - 7:28 par le.cricket

» Des photos extrêmement rares d’un léopard noir capturées au Kenya (vidéo) By Jack35
Sam 16 Fév - 23:40 par le.cricket

» Un pyromane à quatre pattes (vidéo) By Jack35
Sam 16 Fév - 22:30 par le.cricket

» Catastrophes étranges : L’entrepôt s’effondre, la ville est inondée de soda Pepsi (vidéo) By Jack35
Sam 16 Fév - 21:50 par le.cricket

» Le saviez-vous?Lundi de crise
Sam 16 Fév - 8:45 par Dagobert

» il a raison !!!
Sam 16 Fév - 8:36 par Dagobert

» c'est mathématique !
Sam 16 Fév - 8:34 par Dagobert

» le jeune docteur
Sam 16 Fév - 8:32 par Dagobert

» L’image du jour : La nébuleuse de l’hélice (vidéo) By Jack35
Sam 16 Fév - 8:14 par le.cricket

» PENSEES, CITATIONS & PROVERBES
Sam 16 Fév - 8:05 par le.cricket

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : Le temps c'est de l'argent - L'amour vache
Sam 16 Fév - 7:45 par le.cricket

» Les Chroniques du Jour : ça s'est passé un.....16 février
Sam 16 Fév - 7:32 par le.cricket

» les mouettes néo-zélandaises sont menacées après un « déclin incroyable » (vidéo) By Jack35
Ven 15 Fév - 23:22 par le.cricket

» Nébuleuse de Carina : une naissance étoilée à l’extrême (vidéo) By Jack35
Ven 15 Fév - 22:46 par le.cricket

» Les lapins gonflables géants envahissent les espaces publics du monde entier (galerie et vidéo) By Jack35
Ven 15 Fév - 21:52 par le.cricket

» L’image du jour : Le Japon – Néons et Traditions (vidéo) By Jack35
Ven 15 Fév - 20:17 par le.cricket

»  PENSEES, CITATIONS & PROVERBES
Ven 15 Fév - 20:12 par le.cricket

TalentsFM

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
ZEBULON.FR - Téléchargements

Partagez | 
 

 Une négociation historique pour protéger les océans s’ouvre à l’ONU ! Par Lorène Lavocat (Reporterre)

Aller en bas 
AuteurMessage
le.cricket
Admin
Admin
le.cricket

Messages : 30584
Date d'inscription : 23/09/2010
Age : 67
Localisation : Mont de Marsan - 40000 - France

MessageSujet: Une négociation historique pour protéger les océans s’ouvre à l’ONU ! Par Lorène Lavocat (Reporterre)   Mer 5 Sep - 23:13

Une négociation historique pour protéger les océans s’ouvre à l’ONU !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour la première fois, une négociation visant l’élaboration d’un traité pour protéger les deux tiers de nos océans s’ouvre ce mardi 4 septembre au siège des Nations unies, à New York. L’objectif est d’enrayer le rapide déclin de la biodiversité marine. Reporterre vous présente les 5 clés de la discussion.

Qu’est-ce qui n’appartient à personne, mais que tout le monde convoite ? Un trésor, répondrez-vous, et vous aurez raison. Berceau de la vie, la haute mer recouvre la moitié de notre planète, abrite une biodiversité exceptionnelle et encore largement méconnue, fournit protéines, énergie et minéraux, absorbe la chaleur, stocke plus d’un quart des émissions de carbone liées aux activités humaines, produit près de la moitié de l’oxygène que nous respirons… mais ne bénéficie d’aucune protection, ou si peu.
Pour remédier à ce vide juridique abyssal, une seule solution : la négociation ! Après plus de dix ans de discussions au sein de l’ONU, une conférence intergouvernementale s’ouvre enfin à New York ce mardi 4 septembre. Pendant deux semaines, diplomates, experts et représentants des États vont plancher sur un futur traité pour la haute mer, aussi appelée « eaux internationales », car se trouvant au-delà des zones économiques exclusives (ZEE) des pays. L’objectif est de s’accorder, d’ici à 2020, sur « un instrument juridiquement contraignant sur la conservation et l’utilisation durables de la biodiversité marine dans les zones situées au-delà des juridictions nationales », stipule la résolution onusienne.
« L’actuel système de gouvernance de la haute mer est faible, fragmenté et inadapté pour répondre aux menaces qui pèsent désormais sur nous au XXIe siècle en conséquence du changement climatique, de la pêche illicite et de la surpêche, de la pollution plastique et de la perte des habitats, résume Peggy Kalas, coordinatrice de la High Seas Alliance, un réseau constitué de plus de 40 ONG. Il s’agit là d’une occasion historique de protéger la biodiversité et les fonctions de la haute mer par des engagements juridiquement contraignants. »
Car depuis l’adoption de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer en 1982, peu a été fait au niveau mondial pour nos océans. La cause de la planète bleue semblait perdue dans les méandres de la diplomatie mondiale… jusqu’à aujourd’hui. Alors, énième raout international ou occasion historique ? Voici, en cinq points, ce que l’on peut attendre de ces négociations.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Berceau de la vie, la haute mer recouvre la moitié de notre planète, et représente les deux-tiers des océans.

1. Un « accord de Paris » pour les océans
« Il y a 30 ans, on ne connaissait rien de la haute mer, remarque Glen Wright, chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri). Depuis une décennie, on découvre un grand potentiel de biodiversité, des écosystèmes marins extrêmement riches. Mais il reste tant à faire : on connait moins bien nos océans que la surface de la lune. » Chaque année, 2.000 nouvelles espèces, dont 150 poissons, sont décrites. Malgré cela, seuls 5 % de nos océans auraient été explorés de façon systématique, souligne le rapport Census of Marine Life.
Sous l’effet conjugué des pressions humaines — pêche, extractivisme, changement climatique, acidification des océans — cette biodiversité est gravement menacée. Parmi les poissons pélagiques de grande pêche comme les thons, espadons, sardines, requins, il ne resterait que 10 % de la biomasse présente au début du XXe siècle. Et « nombre d’êtres vivants disparaissent avant qu’on les ait découverts », ajoute le chercheur. D’où l’urgence d’agir, comme l’expliquait à Reporterre le juriste Julien Rochette en 2016.
« C’est la première fois que 141 pays se mettent à la table des négociations, relève Peggy Kalas. Il n’y a pas encore d’entente sur les mesures à prendre, mais il y a un consensus quant à l’urgence d’agir. » Après de longues années de discussion, des États au départ très réticents, comme la Russie ou les États-Unis, seront finalement présents à New York. Rien ne dit qu’ils signeront le traité final, mais c’est un premier pas essentiel, d’après la militante. « Il n’y a plus d’excuse, nous avons les informations, nous avons l’occasion d’agir… nous ne pouvons pas la manquer. »
Un avis partagé par Sandra Schöttner, de Greenpeace International : « Aujourd’hui, il n’existe que des règlementations régionales, ou concernant certaines activités. Il nous faut un accord global, transversal, sous l’égide de l’ONU. Les États doivent se mettre d’accord, non seulement sur comment exploiter les océans, mais sur comment les protéger. » Faudra-t-il passer par une « OMO » (Organisation mondiale des océans) ? « Certains pays y sont farouchement opposés, mais il faudra qu’il y ait des processus et des responsabilités claires, et peut-être un Secrétariat onusien spécifique… on n’en est cependant pas encore là. »

2. Des aires marines protégées
Pour endiguer le déclin de la biodiversité marine, associations et chercheurs mettent en avant les aires marines protégées (AMP). En France, 22 % des eaux sont couvertes par ce type de zones, où les activités humaines (pêche, extraction minière ou pétrolière) sont limitées, voire bannies. Mais au-delà des 200 milles marins (environ 370 km), il n’existe pour l’heure aucun mécanisme permettant de créer une AMP.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Seul 1% de la haute mer est couverte par une aire marine protégée.
« Il existe des zones où l’on ne pêche pas, mais où l’on peut mener des explorations minières, et où des cargos peuvent passer, précise Mathieu Colléter, de l’ONG Bloom. Il faut un outil transectoriel et global. » Moins de 1 % de la haute mer fait partie d’une AMP proprement délimitée : une est située dans l’Antarctique, et l’autre dans l’Atlantique Nord.
« Ces AMP permettent de créer des refuges pour les espèces migratrices, et contribuent à renforcer la résilience de l’océan face au changement climatique et à l’acidification », souligne Peggy Kalas. Une étude de chercheurs franco-portugais, publiée cet été sur le site Frontiers in Ecology and the Environment, montre que l’abondance et la biomasse des espèces ciblées étaient jusqu’à trois fois plus élevées dans les aires protégées que dans celles non protégées.
Dans un appel lancé en mai dernier dans la revue Nature, des scientifiques affirment qu’au moins 30 % des océans doivent être couverts par une aire protégée afin d’éviter une extinction massive de la vie marine. Actuellement, elles concernent moins de 7 % des mers. Mais il ne suffit pas de décréter une AMP : pour qu’elle soit efficace, elle doit être « interdite à l’activité commerciale, avoir une superficie d’au moins 100 kilomètres carrés, être permanente et physiquement isolée des zones non protégées par des eaux profondes ou du sable, et enfin que ces protections soient contrôlées et appliquée. »
Mais de là à créer une Agence mondiale des aires marines protégées, le chemin est encore long. « Certains pays, comme l’Union européenne ou la Nouvelle-Zélande, poussent pour une conservation accrue, explique Glen Wright. Mais d’autres sont très réticents à la mise en place de nouvelles règles, dont les États-Unis, le Japon ou la Russie. »

3. Un cadre pour l’accès aux ressources génétiques

La biodiversité marine fait l’objet d’un nombre croissant de dépôts de brevets. Du cachalot au phytoplancton, aucun organisme n’échappe à la biopiraterie. Une équipe de chercheurs s’est penchée sur ce phénomène, et a notamment constaté que la moitié des séquences génétiques brevetées l’était par le géant allemand de la chimie BASF. Leur étude, publiée en juin dans la revue Science Advances, tire la sonnette d’alarme, alors que le marché mondial de la biotechnologie marine devrait atteindre 6,4 milliards de dollars d’ici 2025, et couvre un large champ d’applications commerciales pour les industries pharmaceutique, chimique et des biocarburants.
Entré en vigueur en 2014, le Protocole de Nagoya « sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation » ne concerne que les ressources génétiques terrestres. Résultat, nombre d’entreprises se sont engouffrées dans la brèche. Mais certains pays s’en sortent mieux que d’autres : d’après l’étude, l’Allemagne, les États-Unis et le Japon sont à eux trois à l’origine des trois quarts des brevets déposés, et on atteint 98 % en additionnant les 10 premiers États. « De nombreux pays sont préoccupés par le fait qu’ils ne bénéficieront pas de la recherche sur les espèces de haute mer et qu’ils risquent de passer à côté de nouvelles ressources génétiques marines potentiellement importantes, par exemple des ressources susceptibles de contribuer au développement de nouveaux médicaments, nutraceutiques [alicaments] ou à d’autres fins », explique la High Seas Alliance dans un communiqué. La lutte contre la biopiraterie sera donc l’un des enjeux essentiels — et non consensuels — de ces négociations.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Trois pays sont à l’origine des trois-quarts des brevets déposés sur des ressources génétiques marines.

4. Une meilleure règlementation de la pêche et des activités extractives

Si les négociations ne devraient pas directement aborder la question de la pêche, elles pourraient aboutir à un renforcement des études d’impact environnemental et à une meilleure coopération entre les instances de régulation de la pêche déjà existantes.
C’est du moins ce que souhaite Mathieu Colléter : « Plusieurs États comme la Corée du Sud, le Japon ou Taïwan aimeraient que cette activité soit exclue des discussions, au prétexte qu’il existe déjà de nombreuses organisations régionales de gestion des pêches, regrette-t-il. Seulement, il existe de grosses lacunes dans ces dispositifs, certaines régions ou certaines espèces n’étant couvertes par aucun règlement. »
Or, la pêche en haute mer s’est considérablement développée ces dernières années, avec des impacts significatifs sur la biodiversité marine. Selon le rapport sur la situation de la pêche et de l’aquaculture dans le monde publié en 2018 par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), un tiers des espèces commerciales de poissons sont pêchées à un niveau non durable. L’étude note également que « la situation semble particulièrement grave pour certaines espèces, notamment migratoires, qui sont pêchées partiellement ou uniquement en haute mer ».

Autre enjeu crucial : les activités extractives. Car comme le racontait Reporterre, la ruée minière vers les fonds océaniques a commencé. Thallium, cobalt, manganèse, nickel, or… alors que les gisements terrestres s’épuisent, États et industriels s’intéressent de très près aux ressources océaniques.
« Les eaux internationales regroupent à la fois la haute mer, c’est-à-dire les colonnes d’eau situées au-delà de 200 milles marins des côtes, mais également les fonds et les sous-sols océaniques, qu’on appelle la Zone, explique Glen Wright. Cette Zone est gérée par l’Autorité internationale de fonds marins (AIFM), un organe créé par la Convention des Nations unies sur le droit de la mer ». Cette Autorité est censée garantir le statut de bien commun de ces fonds, « dans l’intérêt de l’humanité tout entière ». Mais elle a d’ores et déjà accordé une vingtaine d’autorisations à des États et à des compagnies minières privées d’explorer les fonds marins internationaux, principalement dans le Pacifique.


5. Une prise en compte des effets du changement climatique

« La fonction essentielle que remplit l’océan en matière d’atténuation du changement climatique, qui inclut l’absorption de 90 % de l’excès de chaleur et de 26 % de l’excès de dioxyde de carbone produit par l’homme, a eu un effet dévastateur sur l’océan même », écrit la High Seas Alliance. L’excès de carbone acidifie les eaux, menaçant la santé de nombreuses espèces, dont le plancton, au fondement de la chaîne alimentaire maritime. L’augmentation de la température des océans a pour conséquence le déplacement des espèces et la réduction du taux d’oxygène dissous, mettant à mal la survie d’espèces, notamment dans les profondeurs.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les océans absorbent près de 90 % de l’excès de chaleur et 26 % de l’excès de dioxyde de carbone produit par l’homme.

Même si les négociations ne portent pas sur la lutte contre le changement climatique, « en gérant la multitude d’autres facteurs de stress d’origine humaine qui s’exercent sur lui, il devrait être possible de renforcer sa résilience au changement climatique et à l’acidification », espèrent donc les ONG. « En renforçant les océans, nous renforçons notre résilience globale à la crise climatique », résume Peggy Kalas.
Cette première session new-yorkaise, du 4 au 17 septembre, devrait permettre de poser clairement les enjeux, les points de tension et les consensus. Elle sera suivie de deux sessions en 2019, puis d’une en 2020, date à laquelle le futur traité de la haute mer devrait être signé.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
le.cricket vous salue bien !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bidfoly.com/
 
Une négociation historique pour protéger les océans s’ouvre à l’ONU ! Par Lorène Lavocat (Reporterre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] Mot de passe pour protéger ses fichiers
» [Duneton, Claude] Petit Louis, dit XIV
» [AIDE]Probleme appel htc desire hd
» Un tuto pour Protéger son mobile Android avec Avast Mobile Security
» "Conservation-restauration. Savoir se protéger pour mieux protéger"- Revue n°711 de l'INRS - Travail et Sécurité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES CHRONIQUES DE BIDFOLY :: SCIENCES, TECHNIQUES, VOYAGES :: LE MONDE DE LA MER-
Sauter vers: