LES CHRONIQUES DE BIDFOLY
Bienvenue sur le Forum "LES CHRONIQUES DE BIDFOLY"
LES CHRONIQUES DE BIDFOLY
Bienvenue sur le Forum "LES CHRONIQUES DE BIDFOLY"
LES CHRONIQUES DE BIDFOLY
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


ART, CULTURE & LOISIRS, ENVIRONNEMENT & BIODIVERSITE, FAUNE & FLORE, INFORMATIQUE & LOGICIELS GRATUITS
 
AccueilPortailPublicationsS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» sans défense
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyAujourd'hui à 8:19 par Dagobert

» pauvre Moliere !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyAujourd'hui à 8:15 par Dagobert

» La blonde du vendredi
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyAujourd'hui à 8:10 par Dagobert

» Le saviez-vous ? Des scientifiques ont pu connecter les cerveaux de 4 rats via électrodes !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyAujourd'hui à 8:07 par Dagobert

» L’image du jour : Un jour à Versailles, France (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyAujourd'hui à 7:50 par le.cricket

» L'EPHEMERIDE DU JOUR
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyAujourd'hui à 7:41 par le.cricket

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : A fleur de peau - Avoir un oeil au beurre noir
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyAujourd'hui à 7:24 par le.cricket

» ça s'est passé un 20 Janvier !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyAujourd'hui à 7:15 par le.cricket

» Pour son fils, ce papa créatif fabrique une Rolls-Royce en bois de ses mains ! (vidéo) Par Justine Mellado
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 22:21 par le.cricket

» Une ceinture de sécurité pour préserver votre repas en voiture ! (vidéo) Par Justine Mellado
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 21:51 par le.cricket

» Cette marque de luxe installe un panneau de pub géant sur la Grande Muraille de Chine ! (vidéo sur Bidfoly.com) Par Justine Mellado
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 21:10 par le.cricket

» Adidas dévoile un terrain de tennis en pleine mer pour l’Open d’Australie ! (vidéo)
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 18:59 par le.cricket

» Bientôt, vous pourrez voler sans polluer dans cet avion à hydrogène ! (vidéo) Par Vincent Pons
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 18:38 par le.cricket

» « Stop bébé secoué » : la nouvelle campagne choc pour lutter contre cette forme de maltraitance ! (vidéo) Par Gabrielle Andriamanjatoson (DGS)
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 18:10 par le.cricket

» Santé auditive
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 18:00 par le.cricket

» belle descente !!!
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 8:27 par Dagobert

» Souvent Macron varie…
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 8:24 par Dagobert

» La bonne contravention
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 8:14 par Dagobert

» L'image du jour : Bisons, les doux géants du Montana ! (vidéo) Par GEO Reportage & ARTE Découverte
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 8:11 par le.cricket

» Le saviez-vous ? Tous les pandas dans le monde sont loués par la Chine !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 8:07 par Dagobert

» L'EPHEMERIDE DU JOUR
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 8:04 par le.cricket

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : Souffler mot - Sirop de grenouille
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 7:13 par le.cricket

» ça s'est passé un 19 Janvier !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyHier à 7:07 par le.cricket

» Pourra-t-on un jour dormir dans une voiture qui conduit à notre place ? (vidéo) Par Robin Ecoeur
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 22:55 par le.cricket

» Quand le bas astral se dévoile (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 22:22 par le.cricket

» Des réseaux complexes de branches métalliques façonnent des sculptures d’animaux (galerie + vidéo sur Bidfoly.com) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 21:45 par le.cricket

» Pourquoi les chats ont-ils des pupilles verticales ? (vidéo) Par Gabrielle Andriamanjatoson (DGS)
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 21:06 par le.cricket

» D’étranges pièces d’échecs de sable parsèment la rive du lac Michigan (diaporama et vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 20:44 par le.cricket

»  Un réseau social vieux de 50.000 ans (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 18:44 par le.cricket

» Aurore boréale filmée par Thomas Pesquet (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 18:14 par le.cricket

» ils s'adorent
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 8:27 par Dagobert

» À l’insu de mon plein nez
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 8:23 par Dagobert

» La blague du jugement de l’avocat
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 8:19 par Dagobert

» Le saviez-vous ? Il existe une espèce de tortue qui peut respirer par l’anus !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 8:13 par Dagobert

» L’image du jour : Tokyo, Japon (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 7:44 par le.cricket

» L'EPHEMERIDE DU JOUR
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 7:38 par le.cricket

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : Parler petit nègre - Partir en brioche
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 7:27 par le.cricket

» ça s'est passé un.....18 Janvier !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyMar 18 Jan - 7:21 par le.cricket

» Les habitants des Tonga fuient un tsunami après l'éruption d'un volcan ! (vidéo)
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 22:32 par le.cricket

» L’artiste The Blind réalise des graffitis en braille pour valoriser l’inclusion ! (vidéo) Par Justine Mellado
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 22:20 par le.cricket

» Cette expédition immersive en réalité virtuelle retrace l’histoire de Notre-Dame ! (vidéo) Par Justine Mellado
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 21:35 par le.cricket

» Un terrain de basket conçu comme un trampoline pour faciliter les dunks ! (vidéo) Par Justine Mellado
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 21:17 par le.cricket

» Ode à la beauté des animaux marins, cette vidéo va vous couper le souffle ! (vidéo) Par Jasmine Foygoo (DGS)
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 20:50 par le.cricket

» Cet ancien empire péruvien a mis des hallucinogènes dans la bière pour des raisons politiques (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 18:46 par le.cricket

» Terre vue de l’espace : Glacier Kangerlussuaq, Groenland (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 18:16 par le.cricket

» L’image du jour : La vieille ville de Dubrovnik, Croatie (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 8:31 par le.cricket

» L'EPHEMERIDE DU JOUR
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 8:25 par le.cricket

» bizarre !!!
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 8:16 par Dagobert

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : Menu fretin - Mon œil !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 8:15 par le.cricket

» en solde
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 8:12 par Dagobert

» La blague du testeur de vin
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 8:08 par Dagobert

» Le saviez-vous ? Les britanniques boivent 165 millions de tasses de thé par jour !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 8:03 par Dagobert

» ça s'est passé un 17 Janvier !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyLun 17 Jan - 6:57 par le.cricket

» Des animaux aquatiques psychédéliques en macro ! (vidéo) By La Boite Verte
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyDim 16 Jan - 22:45 par le.cricket

» Du street art animé ! (vidéo sur Bidfoly.com) By La Boite Verte
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyDim 16 Jan - 22:14 par le.cricket

» Un fleuriste piégé pour sensibiliser aux risques de cyberattaques ! (vidéo) Par Maxime Delmas
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyDim 16 Jan - 21:27 par le.cricket

» “Sauvez-moi d’un mariage arrangé” : il s’affiche avec humour pour trouver l’amour ! (vidéo) Par Justine Mellado
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyDim 16 Jan - 21:09 par le.cricket

» Partez à la rencontre d’Agatha Christie dans ce portrait documentaire fascinant ! Par Jasmine Foygoo (DGS)
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyDim 16 Jan - 20:56 par le.cricket

» La burka à la plage....
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyDim 16 Jan - 9:11 par le.cricket

» Le saviez-vous ? Le RER parisien devait s’appeler MERDE !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyDim 16 Jan - 8:53 par le.cricket

» C'est le moment de vous préparer aux érections ! Euh... aux élections !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyDim 16 Jan - 8:14 par le.cricket

» L'image du jour : Alaska - Equalusuaq, sur la piste des prédateurs cachés ! (vidéo) By ARTE Découverte
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyDim 16 Jan - 7:54 par le.cricket

» L'EPHEMERIDE DU JOUR
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyDim 16 Jan - 7:41 par le.cricket

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : C’est le monde à l’envers - C’est du tout cuit
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyDim 16 Jan - 7:20 par le.cricket

» ça s'est passé un 16 Janvier !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyDim 16 Jan - 7:10 par le.cricket

» Les milliardaires vont adorer ce catamaran géant qui peut voler ! (vidéo) Par Robin Ecoeur
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptySam 15 Jan - 22:56 par le.cricket

» Fan de "Cars", il s'offre l’unique réplique de Flash McQueen pour 600 € ! (vidéo) Par Hilaire Picault
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptySam 15 Jan - 22:21 par le.cricket

» Une équipe de biologistes a découvert la plus grande zone de reproduction de poissons connue à ce jour dans le monde ! (vidéo) By Gurumed.org
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptySam 15 Jan - 21:39 par le.cricket

» La mer Méditerranée est envahie par des plastiques venus d’ailleurs ! By Gurumed.org
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptySam 15 Jan - 18:41 par le.cricket

» SANTE : Est-ce que notre appendice sert vraiment à quelque chose ? Par Jasmine Foygoo (DGS)
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptySam 15 Jan - 18:00 par le.cricket

» bravo mami
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptySam 15 Jan - 8:26 par Dagobert

» sport dangereux !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptySam 15 Jan - 8:15 par Dagobert

» La blague de la paix intérieure
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptySam 15 Jan - 8:11 par Dagobert

» Le saviez-vous ? Les femmes restent en colère plus longtemps que les hommes après une dispute !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptySam 15 Jan - 8:07 par Dagobert

» L’image du jour : Le quintette de Stephan, NGC 7319, 7318A, 7318B et 7317 (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptySam 15 Jan - 7:48 par le.cricket

» L'EPHEMERIDE DU JOUR
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptySam 15 Jan - 7:31 par le.cricket

» LES EXPRESSIONS FRANCAISES : Au fur et à mesure - Avoir un cadavre dans le placard
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptySam 15 Jan - 7:20 par le.cricket

» ça s'est passé un 15 Janvier !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptySam 15 Jan - 7:14 par le.cricket

» Chéops révèle une exoplanète en forme de ballon de rugby (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyVen 14 Jan - 22:56 par le.cricket

» Un monde perdu sans humains (galerie) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyVen 14 Jan - 22:12 par le.cricket

» La mystérieuse tour inversée de Quinta da Regaleira imprégnée du mythe des Templiers (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyVen 14 Jan - 21:50 par le.cricket

» Une centaine d’autruches s’évadent d’une ferme et se baladent en ville (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyVen 14 Jan - 21:11 par le.cricket

» Transformer Mars en une planète habitable comme la Terre (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyVen 14 Jan - 20:57 par le.cricket

» "All of Us Are Dead" se dévoile dans une bande-annonce sanglante ! Par Jasmine Foygoo (DGS)
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyVen 14 Jan - 19:21 par le.cricket

» Quelle image les gens du futur auront de nous ? (vidéo) Par Jasmine Foygoo (DGS)
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyVen 14 Jan - 19:14 par le.cricket

» ça va mouiller !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyVen 14 Jan - 8:37 par Dagobert

» admirable !!!
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyVen 14 Jan - 8:31 par Dagobert

» La sexualité dans le brouillard
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyVen 14 Jan - 8:23 par Dagobert

» Le saviez-vous ? Notre cerveau a rétréci de 10% au cours des 30 000 dernières années !
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyVen 14 Jan - 8:05 par Dagobert

» L’image du jour : La Géorgie (vidéo) By Jack35
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyVen 14 Jan - 7:37 par le.cricket

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Radio100purson

-53%
Le deal à ne pas rater :
[Lot de 6] MIXA BEBE Gel très doux 2-en-1 corps et cheveux – 750 ml
21 € 45 €
Voir le deal

Répondre au sujet
 

 Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris

Aller en bas 
AuteurMessage
le.cricket
Admin
Admin
le.cricket


Messages : 42317
Date d'inscription : 23/09/2010
Age : 70
Localisation : Mont de Marsan - 40000 - France

Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris Empty
MessageSujet: Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris   Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris EmptyDim 10 Jan - 23:06

Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’hippocampe, mythique et mystérieux animal marin se déclare officiellement en crise. En réalité, la crise s’est généralisée à l’ensemble de son monde immergé et chaque espèce vivante qui le constitue lutte désormais pour sa survie. Tout combat possède son icône et grâce à sa popularité, l’hippocampe est naturellement le meilleur ambassadeur des fonds marins de notre littoral.

L’hippocampe, un hybride qui n’en est pas un !
Ne vous y trompez pas, malgré ses allures chevaleresques, l’hippocampe est très clairement identifié comme un poisson, il respire grâce à des branchies et se déplace avec ses nageoires pectorales et dorsales. Il fait partie de la grande famille des syngnathidés et se retrouve sous le genre Hippocampus qui représente au minimum une trentaine espèces dans le monde. En Europe, nous n’en recensons cependant que deux, l’hippocampe à museau long (hippocampus Guttulatus) ou l’hippocampe à museau court (hippocampus Hippocampus). Leur différence tient essentiellement à la longueur de leur bouche et à leur tête, l’hippocampe à museau long arbore une petite couronne tandis que l’hippocampe à museau court dispose d’une crête triangulaire au sommet de son crâne. Il semblerait également que le premier soit légèrement plus grand et plus répandu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Star incontestée des photographes, l’hippocampe pygmée Bargibanti montre parfaitement ses capacités de mimétisme

Anatomie d’un poisson original.
Darwin et sa théorie de l’évolution serait bien embêté à expliquer les caractéristiques physiques étonnantes de l’hippocampe. Biopsie d’un poisson unique en son genre : Une tête qui ressemble à s’y méprendre à celle d’un petit cheval avec une longue bouche édentée mais capable d’aspirations fulgurantes. Le système de la sarbacane inversée qui permet donc à l’hippocampe d’aspirer tranquillement ses proies lorsqu’elles sont à portée. Ses yeux indépendants lui offrent une vision binoculaire, idéale pour repérer ses proies tout en surveillant la zone des prédateurs. C’est aussi un atout majeur pour mesurer avec précision la distance d’une proie et ainsi déclencher une attaque efficace.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hippocampe à museau long en train de nager en pleine eau

Un corps dépourvu d’écailles mais renforcé par un squelette doublé de plaques osseuses sous cutanée qui lui garantissent une bonne protection face aux petits prédateurs. Certains hippocampes un peu plus farfelus, arborent même de jolies excroissances et filaments de peau. Le corps de l’hippocampe est capable d’homochromie et d’homotypie, parfait pour rester invisible. Chez le mâle, une poche incubatrice garantit la reproduction et la protection d’une descendance. Enfin, l’hippocampe, privé de nageoires ventrales et caudales, se voit doté d’une queue préhensile, particularité aussi unique qu’utile sous l’eau. Une capacité venue directement du singe ? Allez savoir…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L’hippocampe, un poisson timide et discret

Hippocampe, mode d’emploi : Où vit-il ?
En France, les deux espèces d’hippocampes se retrouvent majoritairement dans les zones infralittorales à forte productivité organique comme les lagunes (Bassin d’Arcachon et bassin de Thau…) ou autres milieux paraliques (Ria d’Etel, Rade de Brest, Golfe du Morbihan…) mais il est théoriquement possible d’en voir sur tout le littoral. Son biotope de prédilection ? Les fonds sableux et sablo-vaseux colonisés par des herbiers de type zostère ou posidonie mais on le retrouve également dans des zones rocheuses riches en algues, éponges ou ascidies. En réalité, les hippocampes sont capables de s’adapter aux différents écosystèmes de nos côtes. Il est courant de retrouver une même espèce avec de fortes variabilités morphologiques en fonction de sa zone d’habitat.
Se déplacer incognito.
Sa morphologie particulière et la miniaturisation de ses nageoires font de l’hippocampe un poisson peu rapide et peu endurant. Il est donc peu mobile et sa seule chance d’effectuer de longs voyages marins reste la dérive, accroché à un débris flottant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un mâle en pleine gestation, ici dans la rade de Brest

Dans les faits, l’hippocampe nage peu et l’utilisation de ses deux nageoires dorsales l’aide plutôt à ramper ou à manœuvrer élégamment dans des zones restreintes. Se déplacer, c’est prendre le risque d’être repéré, ce sont donc ses capacités de camouflage qui lui offrent le plus de chance de survie. Capable d’homochromie (faculté à reprendre la couleur de son environnement) et d’homotypie (faculté à reprendre les formes de son environnement), l’hippocampe a de sérieux atouts et son immobilisme à tout épreuve lui permet d’éviter ses prédateurs tout en se nourrissant sans le moindre effort.
Servir le repas ou servir de repas ?
Pour survivre, la règle est simple et identique à chaque espèce: se nourrir sans être mangé. Et il faut admettre que la technique de chasse de l’hippocampe est particulièrement bien rodée, rester immobile, invisible et attendre qu’une proie entre dans son périmètre d’aspiration.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un jeune hippocampe moucheté bien chevelu

Dès lors qu’elle se trouve à portée, l’hippocampe redresse lentement sa tête et lance son processus d’aspiration qui ne dure qu’une fraction de seconde. L’aspiration est si propre qu’aucun remous ne viendra perturber sa proie. Cette dernière n’a aucune chance d’y échapper et parfois même, ne se rendra compte de son sort qu’une fois dans l’orifice buccal de l’hippocampe. Ses proies favorites ? Les copépodes et autres petits mollusques ou crustacés au stade larvaire qui sont particulièrement abondant dans leur zone d’habitat.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L’hippocampe à museau court, plus petit, est souvent bien plus difficile à distinguer.

L’hippocampe est dépourvu de dents et dispose d’un système digestif plutôt simple, il est assez glouton et ne rate que peu d’opportunités d’avaler une proie. Un dispositif de chasse qui n’est pas sans rappelé celui du Frog fish (poisson grenouille). Ce dernier est d’ailleurs un redoutable prédateur pour l’hippocampe des eaux tropicales mais sous nos latitudes, modestement plus tempérée, les principaux prédateurs naturels de l’hippocampe sont d’autres poissons tels que les raies, labres et petits requins mais parfois aussi des céphalopodes, ou bien même des oiseaux marins dont la prédation est bien avérée dans le bassin d’Arcachon. Mais malheureusement, le plus gros et le plus dangereux prédateurs de l’hippocampe, c’est nous mais nous y reviendrons plus tard.
Un mari parfait.
Comme toutes espèces animales, la vie de l’hippocampe se résume finalement à se protéger, manger et se reproduire. Et sur ce dernier point, l’hippocampe n’est pas en reste au niveau originalité. Monogame, fidèle et dévoué, l’hippocampe est un mari parfait.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A l’affût, attendant qu’une proie se présente

Soucieux de la santé de madame, c’est monsieur qui, après avoir émoustillé sa belle d’une parade amoureuse, recevra ses ovules dans sa poche incubatrice. Il se chargera ensuite de leur fécondation et de la gestation des oeufs pour une durée de 3 à 4 semaines, jusqu’à la naissance de leur progéniture. La saison de reproduction démarre généralement aux premiers réchauffement de l’eau et elle peut être éprouvante pour notre hippocampe mâle. Un cycle entier de reproduction dure entre 3 et 4 semaines et peut se répéter jusqu’à 5 fois par saison. Avec une moyenne de 300 naissances par cycle, notre couple pourrait être parent de 1500 petits hippocampes par saison. Et oui, quand on aime, on ne compte pas… Relativisons cependant car seulement 10 à 15% des nouveaux nés atteignent la taille adulte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La livrée mouchetée des hippocampes à museau long le rend parfois très élégant

En Europe, nos hippocampes ont une durée de vie moyenne de 4 à 5 années et peuvent atteindre une taille de 12 à 15cm voir jusqu’à une vingtaine de centimètres pour les plus gros spécimens rencontrés. Avec ses facultés de chasses, de camouflage et de reproduction, l’hippocampe semble armé pour durer mais la réalité est tout autre.
L’hippocampe, un cuirassé dans la tourmente.
Au delà de ses airs de cuirassé infaillible, l’hippocampe est vulnérable et même si c’est surtout en raison de l’exposition directe de son habitat aux activités humaines, il est aussi la cible d’un vaste trafic mondial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
En rade de Brest, l’hippocampe à museau court partage le même habitat que son homologue à museau long

Victime de la mythologie.
Les Grecs voyaient l’hippocampe comme une création de Poseidon et par conséquent, l’associaient à la force et au pouvoir. Les asiatiques eux, voyaient plutôt les hippocampes comme un esprit dragon et lui donnaient des attributs de pouvoir et de chance, une symbolique également partagée par les marins et il est toujours d’actualité de se voir offrir un hippocampe séché en guise de porte bonheur. Bien évidemment, cette symbolique ne relève que de croyances ancestrales où l’imaginaire faisait office de sciences.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dans la rade de Brest notamment, les hippocampes semblent prendre une livrée jaune au printemps.

Dans le monde, on estime entre 35 et 40 millions d’hippocampes pêchés chaque année, la moitié servant uniquement la médecine traditionnelle asiatique qui lui prête des vertus fortifiantes et aphrodisiaques, l’autre moitié étant exploitée par l’industrie agroalimentaire, les aquariophiles, ou le commerce de souvenirs macabres. Ironie du sort, les chinois, qui pourtant, semblent rafler la majorité des prises mondiales, interdisent la pêche des hippocampes sur leur territoire, préférant s’approvisionner de façon plus discrète, en témoigne la dernière saisie de 12 millions d’hippocampes sur un navire péruvien en septembre 2019. Cette pêche ciblée et souvent artisanale reste un désastre pour les hippocampes monogames qui, orphelin de leur moitié, ne se reproduiront plus. A l’image des requins donc, les hippocampes sont victimes de croyances ancestrales et font l’objet d’un vaste trafic mondial.
Les européens plus sérieux ?
En Europe, les choses sont quelques peu différentes, plusieurs conventions ont donné un statut à l’hippocampe:
*la convention de Berne relative à la conservation de la vie sauvage place les deux espèces d’hippocampes européens dans la catégorie des « espèces strictement protégées » .
*La convention de Barcelone relative à la protection des aires protégées et à la biodiversité méditerranéenne place les hippocampes dans l’annexe des « espèces en danger ou menacées ».
*La convention OSPAR, elle, place l’hippocampe dans la catégorie des espèces menacées et en déclin dans les zones allant de la mer du Nord à l’Atlantique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un hippocampe littéralement empêtré dans les algues filamenteuses qui envahissent l’herbier aux printemps

Citons également la convention de Washington (CITES) qui régit son commerce entre les 183 pays signataires. Sous l’impulsion d’Amanda Vincent et du Project Seahorse, la convention a placé l’hippocampe sur son annexe II dès 2002. Il s’agissait alors de la première espèce marine à être protégée selon ses accords.
L’espèce a donc clairement un statut reconnu d’espèce menacée et protégée mais ce cadre juridique n’est qu’une base, et les conditions de pérennisation de l’espèce et surtout de son habitat nécessiteront bien davantage.
Une démographie humaine étouffante.
De part leur proximité avec la zone littorale, les hippocampes et leur biotope subissent directement la pression des activités humaines, citons notamment:
*La pêche non sélective: le chalutage est une pêche aveugle qui peut détruire des populations et des zones d’habitat entières en un seul passage. La pêche de ce type est clairement l’ennemi numéro un et à ce jour, cette pratique est un non sens écologique !
*les constructions portuaires et autres opérations de dragage ont souvent un impact lourd sur l’habitat des hippocampes, provocant très souvent des modifications substantielles de l’environnement comme des déplacements de courants marins côtiers ou des sédimentations excessives et durables.
*La pollution des eaux est un facteur indéniable et menace de plus en plus la pérennité des zones de biodiversité marine côtière. Les rejets industriels d’eaux chargées en polluants, le transport maritime et ses hydrocarbures, l’agriculture et ses engrais riches en nitrates mais aussi les déchets plastiques ou organiques que nous jetons chaque jour dans la nature et qui finissent tôt ou tard dans la mer.
*Et enfin, ne négligeons plus la pression démographique que subissent les zones côtières où l’activité humaine augmente considérablement. Le tourisme et les activités nautiques et subaquatiques ou la pêche à pied empiètent directement sur la zone de vie de l’hippocampe.
La pression de ces activités devient d’autant plus préoccupante qu’elle suit une courbe démographique ascendante et que les dernières études sur la zostère, habitat favori de l’hippocampe relève une nette diminution des espaces colonisés.

La zostère, mangrove des zones tempérées.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les herbiers de zostère, un habitat partagé avec de nombreuses espèces

Le long de nos côtes françaises, Il existe un écosystème que l’on considère aujourd’hui comme un « Hot-spot » de biodiversité, il s’agit des herbiers de zostère. A l’image de la posidonie qui peuple exclusivement la Méditerranée, les prairies de zostère jouent un rôle écologique majeur. 
La zostère, une plante à fleurs.
On recense principalement deux espèces, la zostère marine et la zostère naine, la première étant bien sûr plus grande que la seconde et leur zone de répartition est légèrement différente, si on trouve la zostère marine dans la zone infralittorale, la zostère naine, elle, se retrouve plutôt dans la zone intertidale.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La couronne de l’hippocampe mouchetée, ici bien visible. Photo de Loïc Merret

La zostère n’est pas une algue mais une plante phanérogame qui se développe sur des fonds sableux ou sablo-vaseux et comme ses cousines terrestres, elle possède un système foliaire composé de feuilles, d’une tige (rhizome) et d’un sytème racinaire. Les herbiers ont un double rôle, à l’image des mangroves. Ils protègent les côtes de l’érosion et fournissent un habitat de qualité à de nombreuses espèces.
Un filtre géant qui protège contre l’érosion
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hippocampe à museau court dans les algues brunes, en périphérie d’un herbier.
En diminuant l’énergie hydrodynamique, ils sont capables de piéger les sédiments et macroalgues, de les fixer puis de les filtrer, contribuant largement à diminuer la turbidité de la colonne d’eau. Si vous voyez vos pieds lorsque vous vous baignez, les herbiers de zostères n’y sont pas étrangers. Cette capacité à fixer les sédiments leur permet de renforcer leur ancrage en stabilisant leur sol et la couverture de leur feuillage est capable d’atténuer la force des vagues, notamment aux marées basses, limitant ainsi le déplacement des sédiments et donc l’érosion de nos côtes.
Réservoir de biodiversité.
Les herbiers de Zostères sont la base d’un écosystème extrêmement riche et indispensable à de très nombreuses espèces. En Bretagne par exemple, il est possible de répertorier plus de 150 espèces de macrofaune invertébrée dans un herbier. Le rôle des zostères va bien plus loin et sa capacité à offrir une protection aux prédateurs corrélée à l’abondance de nutriments disponibles en fait une excellente zone de reproduction et de nurserie. De très nombreuses espèces non résidentes, choisissent les herbiers pour y déposer leurs oeufs et leur progéniture, ainsi, il est très courant d’y trouver des pontes de calamars, seiches, raies ou petits requins comme les roussettes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Curiosité ou défiance ?

C’est évidemment un environnement très favorable aux syngnathes et hippocampes, la majorité des observations en Bretagne provenant d’ailleurs d’un herbier ou d’une zone proche. Si la zostère n’est pas consommée par ses hôtes marins, elle représente un met de choix pour quelques oiseaux migrateurs comme les oies bernaches ou les canards siffleurs qui, lors de leur passage, peuvent détruire une zone assez rapidement mais leur impact global reste cependant assez limité.
La zostère, écosystème en danger.
La zostère est capable de s’adapter à différents environnements mais elle reste très sensible à l’anthropisation de son milieu et aux changements rapides et prolongés de ses paramètres. Citons entre autre quatre causes majeures: une modification de la sédimentation, une hausse de la turbidité, un sur-apport d’éléments nutritifs et l’arrachage.
Sédimentation, luminosité et apports nutritifs : Sensible aux conditions de sédimentation, la zostère peut se déchausser en cas de faible apport de sédiments mais c’est plus souvent une augmentation de celui-ci qui cause sa perte par ensevelissement. Cette hausse de la sédimentation peut arriver lorsque de lourdes opérations de dragage ou travaux portuaires ont lieu mais aussi après des phénomènes météorologiques de plus en plus réguliers, comme les tempêtes ou les pluies torrentielles. Cela peut également causer une nette augmentation des sels nutritifs dans l’eau provoquant la prolifération d’algues épiphytes, et cela donne parfois des tapis d’algues étouffant littéralement l’herbier comme les marées vertes en Bretagne par exemple.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La couronne de l’hippocampe mouchetée, ici bien visible. Photo de Loïc Merret

Ce phénomène n’est pas rare au printemps mais il dure de plus en plus longtemps, réduisant alors l’apport de lumière indispensable au fonctionnement de l’herbier, limitant ainsi la fixation des sédiments et nutriments, ce qui finira par augmenter la turbidité de l’eau et c’est alors un cercle vicieux qui se met en place, l’herbier ne peut se régénérer et meurt.
L’eutrophisation des milieux aquatiques littoraux devient préoccupante et si la raison principale restent des taux élevés d’azote et de phosphore en Bretagne, elle relève plutôt des taux anormaux d’hydrocarbure et de biocide dans le bassin d’Arcachon. Autant de nutriments terrigènes différents qui viennent polluer et modifier l’écosystème marin infralittoral et dont les principaux responsables restent l’agriculture, l’industrie et les transports.
Des pêcheurs et plaisanciers pas toujours bien informés.
La zone littorale soumise aux marées voit régulièrement des hordes de pêcheurs à pieds racler, creuser et piétiner l’estran. Cette pratique pourtant strictement encadrée est responsable de l’écrasement et la destruction de nombreux herbiers. La réglementation française et européenne, protège les herbiers qu’ils soient de Zostère ou de Posidonie et l’interdiction de pêche sur ces zones est claire. Si cette interdiction reste toutefois respectée par la plupart des pêcheurs, certains restent capables de détruire des dizaines de mètres carré de zostère à chaque marée, avec des conséquences désastreuses sur la biodiversité qui le peuple.
Même constat pour les plaisanciers qui raffolent logiquement des zones côtières abritées, et qui y jettent régulièrement leur ancre, arrachant au passage de nombreux plans. Cette destruction directe par l’homme n’est pas à marginaliser tant ces activités tendent à augmenter de façon considérable. La réglementation existe, il s’agit maintenant de la faire connaitre et de l’appliquer car les mauvais comportements sont très souvent la résultante d’une simple « ignorance ».
Agir pour protéger.
Il est donc urgent de rendre durables nos pratiques car si l’hippocampe est en danger, il n’est clairement pas le seul et c’est tout un écosystème marin qui pourrait disparaître. La fatalité n’est pas une option et la première chose à ne pas faire, c’est ne rien faire !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au même titre que les hippocampes, les poissons fantôme font partie de la grande famille des syngnathidés.

Tout à chacun, nous avons une possibilité d’agir pour conserver et pérenniser ce que la nature nous offre de plus incroyable. Les hippocampes ont besoin d’alliés et même si nous sommes son ennemi numéro un, nous pouvons aussi être son allié principal.
Apprendre, partager et agir.
Il y a une base essentielle à toute protection, c’est la recherche. Sans la sciences et son apport de connaissances, il est impossible de comprendre les interactions et leurs conséquences sur notre environnement. Sans elle, point de découvertes, point d’émerveillement et point d’avenir… Fort heureusement, nous disposons aujourd’hui de suffisamment de connaissances à partager pour agir en conséquence. On peut tous agir, que ce soit à travers des initiatives individuelles ou collectives, chaque démarche citoyenne est un signal positif et permettra de faire changer les pratiques de chacun mais aussi de l’industrie, de l’agriculture, des transports et de la pêche etc…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une autre star de l’indopacifique, l’hippocampe pygmée de Denise, dont les capacités de homotypie et d’homochromie sont parfaitement maîtrisées.

Exemples d’actions individuelles:
*Respecter les zones d’habitat sous-marine comme les herbiers de zoostère et la posidonie. Ne pas pratiquer la pêche à pied dans ces zones, ne pas y mouiller d’ancres et lors de nos plongées, privilégier l’exploration de la zone périphérique, disposer d’une bonne flottabilité et bien sûr, on ne prélève rien.
*Limiter sa consommation de plastique et autres emballages superflus. Lors de nos immersions, il est très courant de retrouver des déchets, ramassons-les autant que possible. Si chaque plongeur récupère un déchet à chaque sortie, ça fait un sacré nettoyage à la fin de l’année.
*Privilégier les produits issus de l’agriculture raisonnée et surtout locale. Manger des produits de saison.
*Boycotter les poissons issus de la pêche au chalut et les produits transformés de la pêche comme le surimi ou certaine terrine de la mer qui utilisent exclusivement les poissons issus de ce type de pêche. Privilégier la pêcherie locale et artisanale, idéalement à la palangre ou à la ligne.
*Ne pas acheter des souvenirs issus d’animaux. Un hippocampe séché n’a jamais porté chance, privilégier le trèfle à 4 feuilles.
*Dénoncer les pratiques illégales et frauduleuse. Les réseaux sociaux peuvent mobiliser l’opinion rapidement, un étal de poissonnier avec des espèces protégées, une usine qui rejette ses eaux polluées, autant de comportements inadaptés à dénoncer.
*Participer aux actions de sciences participatives et aider la recherche par nos photos et autres observations.
Agissons ensemble.
Les actions collectives sont la suite logique de nos actions individuelles, elles ne sont que la mise en commun de nos actes mais disposent de quelques moyens supplémentaires et d’une médiatisation plus importante. Avec les associations de protection de la nature ou les initiatives citoyennes et locales, les combats menés deviennent plus visibles et disposent d’un certain poids pour l’élaboration de politiques publiques et le changement des pratiques globales. Toutes actions dans ce sens méritent d’être soutenues, soit par votre participation ou grâce à des dons qui financeront les campagnes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L’hippocampus hystrix, un cousin de la zone indopacifique doté d’un museau bien plus long que ses homologues européens.

La sensibilisations auprès du public restent selon moi la base de la protection des hippocampes et des autres espèces animales. Les enfants sont un public réceptif et curieux en ce sens, ce sont parfois même les premiers ambassadeurs auprès de leur famille. Il est donc important d’organiser des campagne de sensibilisation dans les écoles. L’idée étant de créer un lien affectif ou de curiosité auprès des nouvelles générations, qui agira naturellement en conséquence, cela paiera dans les années futures.
Les actions collectives soutenues et visibles on souvent une influence dans l’élaboration des politiques nationales et européennes en matière de protection des espèces. La création d’aires marine protégées (AMP), indispensable pour la gestion et le contrôle de ces zones à forte biodiversité, ne sont par exemple possible qu’avec le travail des scientifiques et l’appui des associations. Nous avons tous un rôle à jouer pour protéger notre nature et je ne doute pas que chacun le saisira…Il existe bien d’autres initiatives et projets dont chacun tirera une sensibilité différente mais tous méritent notre soutien. Agissons maintenant, ensemble et préservons ce que la nature nous offre de plus incroyable
Article et photos de Loic Merret

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
le.cricket vous salue bien !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bidfoly.com/
 
Le Monde de la Mer : Crisis hippocampus ! Par bambam chris
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LES CHRONIQUES DE BIDFOLY :: SCIENCES, TECHNIQUES, VOYAGES :: LE MONDE DE LA MER-
Répondre au sujetSauter vers: